Rechercher
  • Julien Dubourdieu

Piège à taons maison, les erreurs à éviter !

Avec le retour des températures estivales les taons commencent à refaire leur apparition, véritable nuisance pour les chevaux il existe néanmoins des moyens de limiter leurs attaques. Je vous présente aujourd'hui la stratégie que j'ai mis en place depuis plusieurs années pour réduire les attaques de taons sur les chevaux.


Fabrication d'un piège à taon type ballon suspendu


Ces pièges sont assez connus, on en trouve beaucoup dans le commerce mais leur prix est élevé. Si vous êtes un peu bricoleur il est facile de fabriquer un piège de ce type. Il vous faut un ballon de gym, une bâche blanche (un rideau de douche par exemple), un système collecteur pour les taons (qui peut être fait avec 2 bouteilles en plastique) et un support d'attache.

Voici les points à ne pas négliger lors de la fabrication :

  • La taille du ballon noir et celle du cône blanc doivent être cohérentes, les taons repèrent leur proie par détection de chaleur. Dans un environnement donné il faut donc que la source de chaleur soit facilement identifiable. Si vous utilisez un petit ballon noir, le cône blanc ne devra pas être trop gros sinon la source de chaleur ne sera pas assez visible. Dans la pratique la base du cône doit avoir un diamètre supérieur de 15 cm à celui du ballon, et le ballon doit être visible sur 50 % de sa surface (sur le modèle que j'ai réalisé en photo le cône blanc est trop court).


  • Le collecteur doit pouvoir être vidé facilement, pour cela vous pouvez le faire en 2 parties. La première est une bouteille amovible trouée sur le flanc. La deuxième bouteille est intégrée au cône blanc. Elle doit être préalablement découpée pour réaliser un système anti retour (comme les pièges à guêpes).


  • Le cône blanc : pour bien le stabiliser, il peut être intéressant de l'attacher aux piliers du support si vous partez sur un support type trépied. Si vous souhaitez attacher le piège par le dessus à un arbre par exemple vous pouvez lester le cône. Je vous préconise de réaliser un cercle avec du fer à béton et de le fixer à la base du cône (faire un ourlet et le coudre)


Une alternative au piège ballon : le piège englué


Si la réalisation d'un piège avec ballon vous semble trop complexe il existe une alternative plus simple à réaliser. Il s'agit des pièges englués.

Pour cela il vous suffit d'utiliser un seau noir et de réaliser une potence avec du fer à béton et ou du bois. Une fois le dispositif en place il vous faudra mettre de la glue arboricole sur le seau. Ce type de piège est efficace mais plus contraignant d'utilisation, la pose de la glue est une opération fastidieuse et l'entretien du piège plus contraignant. Il faut enlever les insectes et rajouter de la glue plusieurs fois dans l'été. C'est néanmoins avec ce type de piège que j'ai eu les meilleurs résultats.





La stratégie de positionnement des pièges : la clé de la réussite


Cette stratégie est valable pour les 2 types de pièges car ils fonctionnent selon le même principe : attirer les taons via une source de chaleur. Il faut positionner les pièges en fonction de l’environnement selon plusieurs paramètres : l’ensoleillement et les obstacles naturels.


Le principe étant de générer une source de chaleur, il est essentiel de placer le piège au soleil, l'idéal est qu'il soit exposé dès le matin pour être assez chaud lorsque le pic du vol des taons sera atteint (j'ai remarqué qu'en fonction des températures il arrive souvent à partir de 11 h du matin). L'idéal est de placer le piège sur la trajectoire de vol des taons, éviter donc de le mettre contre une haie ou en contrebas d'un talus. La stratégie sera d'autant plus efficace si vous arrivez à déterminer de qu'elle zone arrive les taons.


Pour protéger mes chevaux je positionne des pièges tout autour de leur prairie, un piège tous les 100 m pour commencer. Après quelques jours j'observe les captures et renforce le nombre de pièges dans les zones à fortes captures.


Le principe Push Pull :

C'est un principe qui est appliqué en agriculture par exemple il combine un effet attractif et un effet répulsif. Dans notre cas, pour renforcer l'attraction des pièges à taons il est judicieux d'utiliser un produit répulsif sur les chevaux.


En conclusion, il faut respecter les grands principes de fabrication et de positionnement des pièges en prenant en compte les spécificités de votre environnement....

Bonne chasse aux taons :)






2,429 vues

©2019 par Cavalier Responsable. Créé avec Wix.com